écrits

chroniVirus.

confinement, covid… des mots sans chair et nous humains désarçonnés. (15) nuances solitude/isolement ; les éprouver jusqu’à la lie. (14) …

microjournal 1/ 2020.01.30.

rêves brament dans ma peauje traîne aux seuils, rumeurs immobilesderrière, la nuit pressedangers sans bordurema voix de margeverrous d’enfantqu’on vienne …

grève(s).

c’est mieux que rien me dit-il ; rien n’est mieux que rien, je réponds convaincue, mais sans me comprendre. (49) aujourd’hui …

le corps dans sa croupe.

Elle ne se souvient pas des arbres. D’ombre ni de feuillage. La cour de son école est grise, sèche. Son …

blanches parallèles.

Les grilles sont blanches, immaculées. Tissage de ferraille qui filtre vent, lumière. Qui filtre le bleu, pas très bleu, du …

peau hâte mes larmes.

vous claquez en moiélans et payset minutes comme poings au bout des cilsmes paupières à l’écranritournelles de drapeau, j’aime qu’arbre …

exils de table.

« chez toi, les meubles ont des pieds », ta mère aime se faire taquiner, les pieds qui bougent, c’est elle, sa …