hors-séries

tu as manqué ça empoigne toute place j’en suis pénombre, espace public mes verticales, filaments courbes n’as-tu pas manqué ? tes mains, regards, voix désertion je me hasarde sans branches de ciel tes effusions, lézardes qui épuisent (vident) ton amour, aberrante abstraction tu ne t’es pas risqué, tu es un lisse naufrage t’halluciner me condamne au vent éternel les passants me traversent, béance de pierre.

un lisse naufrage

tu as manquéça empoigne toute la placej’en suis pénombre, espace publicmes verticales, filaments courbes n’as-tu pas manqué? tes mains, regards, …

tu n'auras rien il me dit

talisman

Par ciel laitTu n’auras rien, il me dit Le rien d’un ciel clos blancTu n’auras rien, dit-il de ces mots …

chante enfant visage maman femmes mères le temps d’un cri

cri

mamamama chante l’enfant au visage qu’il ne voit pasderrière, sa maman placidement pousseles femmes qu’il fixe, mères le temps d’un …

temps, contrejour de désolation

temps, contrejour de désolation.

enlace la ville, son outrance tu sursautes d’étreinte humaineprends mer et retiensenlace pierre mercure et vaguelettestu t’absentes écriture liquide mais …

doigts soupirent dans mes cheveux, pulpes du geste je ne vérifie pas par crainte de nous fourvoyer poussière implacable réel

soupir

doigts soupirent dans mes cheveux, pulpes du gesteje ne vérifie paspar crainte de nous fourvoyer poussièreimplacable réel

street-art kremlin terre ciel gracia bejjani street-photo enfance paternite

un deux.

papa papa papaexulte l’enfant calme-toi calme-toivoix du père

memoire exil street-photo gracia bejjani liban souvenir vie nature

on s’épuise aux seuils…

on s’épuise aux seuils de lieux hallucinésobsessions de mémoire exsangue de souvenirs mais seule la vie, la vie malgré tout