vidéos

son visage. (vidéo).

Extrait : (…) sa masse le réel de sa peau ses regards humides d’amourpris au piège du corps à corps …

mal au visage. (vidéo).

Extrait : (…)Je ne parle pas de mon mal de tête, c’est visage et joues, visage et yeux. Mal à …

ce qui demeure. (vidéo).

Extrait : (…)visage demeure et yeux éclaboussés ce qui demeure du tendre alphabet d’avant déraison je traverse le temps creusé …

j'ai lâché ma peau. (vidéo).

Extrait : (…) »j’ai laissé tomber ma peau, ses haleinescomme glissent les vêtements un soir de fatiguej’ai abandonné le cœur, ses …

je te mâche terre. (vidéo).

Extrait : « pays-nuit je m’enroule dans tes peaux tes bras dans mon dos poids et refuge » (…)#LittéraTube #VidéoEcriture le texte …

en langue gutturale. (vidéo).

Extrait : (…) Regards aux odeurs perléesQuand nature sueLe réel immune résiste aux doigts pugnaces des motsMonticules de paroles tues …

passé poudreux. (vidéo).

Extrait : (…) Mes bras, asiles de sang humain, comme étreinte Malentendus syllabiques qui s’écrivent Sans mes bras, je sombreraispaysage …

autobiographie, en creux. (vidéo).

Extrait : (…) je m’émerveille toujours du déclic des interrupteurs : lumière!foudre, éclairs et je redeviens toute petitetonne le corps …

à vif. (vidéo).

Extrait : (…) Achrafieh. A. Aleph. Au commencement était Achrafieh. Avant d’épeler le pays, c’est le nom du quartier qui …

édifices. (vidéo).

Extrait : (…) ce qu’on n’envisage pasde l’ombre nous basculeraon se redressera du solon s’exposera, fragments de hasardl’essentiel sera discretniché …

écrire, ombrer le réel. (vidéo).

Extrait : (…) la langue envahit, sans l’épreuve de soiet broie sous ses lettres caninesl’instant et ses embarrasécrire et résister …

comme enfant je fuis. (vidéo).

Extrait : (…) je fuis comme enfant se précipite, sans ennemi désignépoursuivi par la fixité des horizonsleur inexistence azuréecourir suffit …

je me demande pardon. (vidéo).

Extrait: « (…) je me hante, ramassée poingsl’obscurité emplit la gorgele remords me désignedemain me répète, monologueje me repentis devant mes …