tu as manqué
ça empoigne toute la place
j’en suis pénombre, espace public
mes verticales, filaments courbes
n’as-tu pas manqué? tes mains, regards, voix
désertion
je me hasarde sans branches de ciel
tes effusions, lézardes qui épuisent (vident)
ton amour, aberrante abstraction
tu ne t’es pas risqué, tu es un lisse naufrage
t’halluciner me condamne au vent éternel
les passants me traversent, béance de pierre.