interstices. (matin .2)

silence de grottes m’éveilleencloseje passe d’un corps à l’autreaux interstices, frangibles merveilles.

tu as manqué ça empoigne toute place j’en suis pénombre, espace public mes verticales, filaments courbes n’as-tu pas manqué ? tes mains, regards, voix désertion je me hasarde sans branches de ciel tes effusions, lézardes qui épuisent (vident) ton amour, aberrante abstraction tu ne t’es pas risqué, tu es un lisse naufrage t’halluciner me condamne au vent éternel les passants me traversent, béance de pierre.

un lisse naufrage

tu as manquéça empoigne toute la placej’en suis pénombre, espace publicmes verticales, filaments courbes n’as-tu pas manqué? tes mains, regards, …

ode domestique. (vidéo).

extrait:…gargouilles de nos silences informes//poubelles obstinations verticales//et fatigue odorante… le texte de cette vidéo est également à lire ici:lien à …

on tremble en silence etrange monde mort se rapproche

sommes-nous (5)

Sommes-nous frange de vie Nous clignons à peine Liturgie de mâchoires arrachées à la démence Sommes-nous le dédain des seuilsSplendeur …

tu n'auras rien il me dit

talisman

Par ciel laitTu n’auras rien, il me dit Le rien d’un ciel clos blancTu n’auras rien, dit-il de ces mots …