nos corps en perte de peaux.

je lui dirai le passé respire dans nos oublis
chaque porte qui claque ouvre les nuits aux couleurs
quelle bombe fuir, tombée où
mêmes questions, absurdes aujourd’hui,
mots tenaces comme la pensée
je lui dirai les bruits nous enfermaient,
les silences comme cieux pesaient sans matière
écrasaient nos corps en perte de peaux, nos os battus de sons
solitude encombrée (extrait)

micro journal 232-2021.10.31