on s’épuise aux seuils de lieux hallucinés
obsessions de mémoire exsangue de souvenirs
mais seule la vie, la vie malgré tout