écrire l’écrire, marges et tréfonds
allant de muscles, de bruits qui creusent
écrire, adjuration de bouches
ventre gros de minutes aux aguets d’écrire
corps-orages tournent en rond
faste platitude des surfaces
écrire, comme on griffe les peaux qui grattent
furie d’ongles, éclats de joie
écrire, labourer entrailles et parfois rien
effervescence, usure, écrire ingrat
on enfonce bras et langue dans la tourbe
on absorbe, recrache, ça change quoi?
écrire d’une main sonore
doigts épouvantés, délicate crasse de soi
ça distille les confins du réel
fracasse prosaïques journées
textes tavelés d’émotion
écrire, détruire terre en ses tréfonds
essaim de visages par fuite de regard
ça se cogne à la complaisance
écrire en fossoyeur d’illusions
casser le sol, son agitation, les certitudes
poussière au présent, gravats de pensées
écrire, acharnement en marge
morsures d’estomac et rauque faim
ça cahote, demeure.

la vidéo réalisée avec ce texte est également visible ici:


https://graciabejjani.fr/2019/07/07/ecrire-lecrire-marges-et-trefonds-9-video/