au téléphone, la voix du frère poursuit
la parole est baume il pense, et poursuit
mais les mots se fichent du sens
ce qui se dit, sitôt brisé
l’essentiel a précédé
sa frappe acide
lapidation par la langue
échos pierreux
le cœur ne sait plus, enserré de douleur
cœur piétiné
hébété d’impossible
dans la résonance métallique d’une phrase en boucle: annonce de drame
depuis, ta salive engourdie, lourde
bouche lacérée, sang de plomb
tu réponds, pour que se taise la voix
toutes voix dehors
la bienveillance est cacophonie
faire éclater la peau
claquer les mots
ils ne sont plus soutenus
hurlés, parole animale
aussitôt aspirée, gouffre de corps
le tourment est dissonance
relents de folie, quand la langue renonce
ultime rupture.

la vidéo réalisée avec ce texte est également visible ici:

https://graciabejjani.fr/2019/05/30/relents-de-folie-quand-la-langue-renonce/