je serai sa fébrile, ma voix à tâtons.

je volerai son corps par morceaux
ma main l’écrira
je suivrai ses os
ses bras longs et chauds
escarpés comme rochers et vide
je regarderai gauche, sa joue sans accès
il écoutera trembler mes tempes
je serai sa fébrile
ma voix à tâtons (extrait)

micro journal 225-2021.10.03