combien de coups de marteau pour que clou s’accroche, ainsi du malheur pour courber nos mots.