ta main, son poids de nudité
perdons-nous en paroles excessives
tu seras mon humanité, son incertitude
ma foule, tu seras ma violence terrifiée
quittons, au plus près des veines chaudes
je porterai tes larmes, étau de nos rires
te saisirai intime comme crie le monde (extrait)

#LittéraTube #VidéoEcriture

micro journal 151-2020.10.20