Publicité, vidéo, formats courts : le numérique change la littérature

lire l’intégralité de l’article

Extrait : « (…) Cette production se déploie notamment sur les forums d’écriture en ligne (“Jeunes Écrivains” ; “Le Monde de l’écriture”), les plateformes d’écriture collaborative (comme Wattpad) et les réseaux sociaux. Pour Gilles Bonnet, professeur de littérature moderne et contemporaine à l’Université Lyon 3 où il dirige le groupe Marge et auteur de Pour une poétique numérique, “YouTube est bel et bien devenu, entre mille autre choses, un réseau socio-littéraire”. Il parle de “LittéraTube” pour désigner les expériences actuelles de vidéo-écriture. Dans ce “laboratoire de création” s’invente “une écriture à l’écran” et se croisent “de multiples traditions, de l’art vidéo au happening”. La web-littérature en format vidéo produit des journaux personnels (par exemple, les vlogs d’Arnaud de la Cotte ou de Michel Brosseau), des vidéo-poèmes (Gracia Bejjani, Milène Tournier, Gwen Denieul ou Marine Riguet) et des performances comme celles de Charles Pennequin ou de Studio Doitsu.”.