Extrait: « Je me frotte bien le crâne sous la douche pour faire circuler le sang partout, aux orteils aussi. Je ne traverse pas au vert, mais au reflux des voitures. J’ai connu le pouls de la guerre, ses fracas, ses silences, démence. Je me parle doux ou sévère, comme à l’enfant que je n’ai pas eue. J’aime être écrasée, vivre le poids des autres dans mon corps. Être touchée du visage, insupportable intimité. Il me suffit de te dire mon prénom (…)  »
#LittéraTube #VidéoEcriture

le texte de cette vidéo est également à lire ici:
lien à venir