Extrait: « matin, vacarme de mondes ralentis
égrène ses secondes d’à peine
je m’écarte, émaillée de ciel
ses nuées, ses ruelles vaporeuses
me défais, spacieuse chair
odorante fatigue égarée des nuits, des ratures
je me rends, velours et porcelaine
tressauts de fantômes dans les nerfs
à leur langue de verrous m’abandonne (…)  »
#LittéraTube #VidéoEcriture

le texte de cette vidéo est également à lire ici:
lien à venir