extrait:
(…) ses horizons d’yeux pansent de silence ma fatigue//
lente rencontre opaline//
sa tête, heures éventées, tangue//
dans chaude paume de mère//
cou comme vertige à ses doigts suspendu(…)//

le texte de cette vidéo est également à lire ici:
lien à venir