reviens, avant 
mère dit 
reviens avant, sans mot après l’avant 
elle s’arrête avant 
comme qui faute déjà 
s’empêche comme pardon 
s’empêche prolixe 
reviens, avant 
entre reviens et avant, pause comme frange 
je trébuche dans tes petits silences 
reviens, avant 
elle dit, voix basse, courte 
honte de quoi 
tu supplies et ça condamne 
ta voix d’à peine 
me frémit monstre, comment je peux si loin 
reviens 
un avant sans date sans mois 
avant et c’est furtif abîme d’une fin qui s’élude 
peur de ta mort, mon épouvante 
je dois te taire, démanteler l’instant 
tamiser l’obsession du reviens 
fanatique amour tiens 
ma vie dans tes rêves insolubles 
reviens, avant 
l’absolu avant, comme reviens de suite 
comme reviens à avant 
avant, ma petite 
reviens, césure 
suspendue en filets de lettres 
quand tu m’implores tu me broies 
mortier de mots 
je me hâte de quitter revenir 
ta petite, dans tes poings.

la vidéo réalisée avec ce texte est également visible ici:

https://graciabejjani.fr/2019/07/21/entre-tes-poings-video/