même jour d’avant

empreintes de maison, mon foyer aujourd’hui.

(…) fenêtres d’avant-guerrebruissent en bouche, évidencevie de longtemps avant, sabotéesommes-nous ses fantômes ?ses soupirs, ses cieuxnous sommes son abandon (…)#LittéraTube …

%d blogueurs aiment cette page :