solo

doigts soupirent dans mes cheveux, pulpes du geste je ne vérifie pas par crainte de nous fourvoyer poussière implacable réel

soupir

doigts soupirent dans mes cheveux, pulpes du gesteje ne vérifie paspar crainte de nous fourvoyer poussièreimplacable réel

street-art kremlin terre ciel gracia bejjani street-photo enfance paternite

un deux.

papa papa papaexulte l’enfant calme-toi calme-toivoix du père

memoire exil street-photo gracia bejjani liban souvenir vie nature

on s’épuise aux seuils…

on s’épuise aux seuils de lieux hallucinésobsessions de mémoire exsangue de souvenirs mais seule la vie, la vie malgré tout